Comme beaucoup de groupes de hard dit “FM” des années 80, les Suédois de Treat ont réapparu ces dernières années, après avoir dû essuyer l'orage des années 90 et leur pluie de dépressifs chroniques loqueteux. Et que l'on se réjouisse ou non de la résurrection d'un de ces “vieux” groupes, on ne peut que s'incliner devant la qualité de leur nouvel album, intitulé “Coup de Grace”, que la critique encense de toutes parts. Nalle Pahlsson, bassiste du groupe (ainsi que de Therion), a gentiment accepté de répondre à nos questions juste avant leur concert en tête d'affiche au mythique Z7 de Pratteln.


Une première question de francophone : pourquoi avoir intitulé cet album “Coup de Grace” ?

Nalle Pahlsson : En fait, c'est un peu de l'humour : comme c'est la dernière chose qu'on fait avant de mourir et qu'on ne sait pas si ce sera notre dernier album... (rires)


Cet album reçoit d'excellentes critiques partout : comment ressentez-vous cela et vous y attendiez-vous ?

Nous sommes très heureux et satisfaits de cet album. Mais, en ce qui me concerne, je ne m'attendais pas à ce que les critiques soient si bonnes. A la fin de l'enregistrement, on pensait avoir enregistré quelque chose qui sonnait bien, qui avait un bon feeling, mais c'est super de constater que le public et les critiques pensent la même chose !


Un mot sur l'imagerie que vous avez choisie pour l'album, à savoir ces photos en soldats blessés... Est-ce que vous vous sentez comme ça, en survivants des 80's ?

Euh... Je ne sais pas trop, je crois qu'il n'y avait pas de signification très profonde. On voulait juste faire quelque chose de différent et comme la première chanson de l'album s'intitule “The War is Over”, on s'est dit qu'on allait faire ça...


Steve Lee (Gotthard) et Rudolf Schenker (Scorpions) ont participé chacun à l'écriture d'une chanson sur “Coup de Grace” : comment cela s'est-il produit ?

C'est Anders (Wikstrom, guitare), le principal compositeur des chansons de Treat, qui a eu ces contacts. Je crois qu'il a commencé à travailler avec Gotthard et qu'une chose en entraînant une autre, ça s'est produit comme ça... Hum, en fait, je n'en sais pas plus !


La technique d'enregistrement a évolué depuis les 80's, mais qu'y a-t-il eu de différent pour vous dans le processus de composition et d'écriture de ce nouvel album ?

Ce qui est différent, c'est qu'on a tous 20 à 25 ans de plus, qu'on a des enfants... Mais le principal changement est qu'on est plus relax aujourd'hui. On ne ressent plus la compétition qu'il y avait dans les 80's.


Justement, à propos de concurrence : dans les 80's, vous étiez dans l'ombre d'un autre groupe suédois, à savoir Europe. Comment réagis-tu si je te dis qu'avec “Coup de Grace” vous avez composé l'album que Europe n'est plus capable de composer ?

On aime tous Europe. Et je suis très pote avec Ian Haughland, leur batteur. Mais je comprends ce que tu veux dire. C'est vrai que ce qu'ils font depuis leur réunion est beaucoup plus “sérieux” qu'avant et que c'est tellement différent qu'on dirait un autre groupe... Mais leur dernier album est bon, même si c'est celui d'un autre groupe.


Quel est le futur de Treat ?

Aucune idée : on prend les choses au jour le jour et on verra !


FICHE CD 

Nom de l’album : « Coup de Grace »

Label : Frontiers Records

Website : www.treatnews.com

Gilles Simon Photographies