Un nouveau deal avec une major (Sony), un nouvel album (le très bon “Everest”) : voilà deux bonnes raisons pour aller à la rencontre de Mark Fox, le sympathique chanteur du combo bernois, et le soumettre à un interrogatoire aussi serré qu'un short d'Axl Rose à la grande époque.


Comment présenterais-tu Shakra à quelqu'un qui ne vous connaitrait pas encore ?

Mark Fox : On est un groupe de hard rock, avec un style personnel qui s'est développé au fil des années, un “son Shakra” que tu peux reconnaître. Tu peux parfois aussi entendre des influences metal dans notre musique, mais notre base est hard rock, que ce soit dans les riffs ou les mélodies.


En quoi Everest, qui est déjà votre 7ème album, se différencie-t-il des précédents ?

Mark Fox : On essaie toujours de faire mieux d'un album à l'autre et on y est parvenu avec Everest : il est simplement meilleur que les précédents !


Un mot sur la signification du titre ?

Mark Fox  : Dans la vie, tous les gens ont un grand défi, que l'on peut symboliser par une montagne à escalader. Mais le plus important n'est pas de se tenir au sommet de cette montagne : il faut simplement oser attaquer l'ascension et le chemin est le but.


Et toi, quel est ton Everest personnel ?

Mark Fox : Le grand truc de ma vie, c'est la musique et pour arriver à quelque chose dans ce domaine, il faut de l'endurance : ça demande de la force de caractère de persévérer durant des années. Par contre, je me dis que plus tu construis ton succès dans la durée, en gagnant des fans au fur et à mesure, plus tu peux espérer durer encore plus longtemps et éviter l'écueil de ces groupes qui font un hit et qu'on oublie aussi sec.


A ce sujet, Everest est votre premier album sur une major : est-ce que ce nouveau deal s'inscrit dans cette stratégie à long terme ?

Mark Fox : D'une certaine manière oui, parce qu'une major permet d'ouvrir des portes supplémentaires. Jusqu'à maintenant, on a fait beaucoup de choses nous-mêmes en Suisse, de façon autonome, mais c'est mieux d'avoir des professionnels qui travaillent pour nous, ça nous décharge vraiment.


Avez-vous un objectif particulier pour cet album: l'Allemagne, par exemple, où votre dernier album avait déjà bien fonctionné ?

Mark Fox : On n'a pas discuté de cela, en réalité. Concernant l'Allemagne, c'est vrai que ça marche très bien... même si ça pourrait toujours être mieux ! Mais pour viser l'étranger, c'est mieux d'être déjà un peu connu dans ton propre pays, histoire d'arriver avec une bonne carte de visite.


Alors justement, votre dernier album a bien marché en Suisse (#7 des ventes), mais qu'en est-il de la Suisse romande en particulier ?

Mark Fox : C'est clair qu'on a plus de succès en Suisse alémanique qu'en Suisse romande. On essaie de venir jouer en Suisse romande, mais c'est difficile. Par contre, quand nous sommes venus, ça s'est super bien passé et, personnellement j'aime vraiment beaucoup la mentalité des Suisses romands.


Ces difficultés à trouver des dates sont d'autant plus paradoxales lorsqu'on voit avec qui vous avez déjà joué. Alors, ça fait quoi d'ouvrir pour les Guns n' Roses dans un Hallenstadion complet (en 2006) ?

Mark Fox : C'était incroyable. Primo, parce que j'adore vraiment Axl Rose et, deuxio, parce que le Hallenstadion, c'est le rêve de tout musicien Suisse ! Alors, tu penses, avoir les deux d'un coup... Je me souviendrai toujours d'avoir été carrément sonné par le volume sonore produit par un public de 13'000 personnes !


Tu aurais certainement apprécié de remettre le couvert récemment avec AC/DC, en lieu et place de Redwood....

Mark Fox : C'est sûr, d'autant que je peux te dire que ça s'est réellement joué entre Redwood et Shakra ! C'est d'autant plus dommage qu'au rythme où ils y vont, il faut maintenant attendre de nouveau 10 ans pour avoir nouvelle une chance !


Dernière question : si tu devais décrire la scène rock en Suisse, que dirais-tu ?

Mark Fox : Ben je dirais que c'est une scène vraiment cool. On y trouve désormais tous les styles différents, ce qui n'était pas le cas il y a encore une dizaine d'années. Et surtout, les musiciens sont potes entre eux : c'est familial !



FICHE CD 

Nom de l’album : « Everest»

Label : Sony Music Columbia

Website : www.shakra.ch


Gilles Simon Photographies